Antiquités de Makri Gialos (Makrigialos)

Antiquités de Makri Gialos (Makrigialos)

Also available in English German French Italian

Villa minoenne à Makris Gialos

Une villa de la Minoen tardif La période de l'IB a été mise en lumière à l'emplacement de Plakakiaà l'ouest de la colonie de Makri Gialos. Il est considéré comme un bâtiment très significatif, concernant l'étude de l'architecture minoenne, parce qu'il est essentiellement une miniature d'un palais minoen.

Les pièces de la villa étaient disposées autour d'une grande cour centrale située au milieu du bâtiment. Les sols étaient pavés et les murs revêtus de mortier. Il y avait également une cour ouest. Dans la cour centrale, près d'une salle spacieuse avec une cloison à piliers et portes, il y avait un autel construit, à côté duquel on a trouvé une pierre à sceau, représentant un navire sacré, un arbre sacré et une prêtresse.

Le toit était recouvert de roseaux et d'argile, un fait très intéressant car il relie l'architecture minoenne ancienne à celle de ces dernières années. Cette méthode était utilisée jusqu'à récemment pour recouvrir le toit des maisons rurales en pierre dans les pays de l'Union européenne. Crète. A en juger par les traces laissées par les poutres en bois carbonisées et les sols noircis par le feu, l'édifice a été réduit en cendres lors d'un vaste incendie. L'architecture de la villa, l'existence de quelques zones domestiques et l'importance de certaines trouvailles (figurines, pierres à sceau, vase de communion) conservées aujourd'hui dans le Musée archéologique d'Agios NikolaosLe fait que la villa ait eu un usage religieux implique qu'elle était très probablement un centre religieux important de la région.

Antiquités de Makri Gialos (Makrigialos)

 

Villa romaine à Makris Gialos

Cette villa romaine à Makris Gialos a été mis au jour après des fouilles systématiques qui ont commencé en 1976 à l'emplacement de Katoviglisous la direction de Nikos P. Papadakis. Les fouilles ont été menées jusqu'en 1980. Le bâtiment disposait d'un complexe de bains avec une piscine extérieure, et son plan était assez complexe ; divers couloirs et cours formaient une zone centrale autour de laquelle évoluaient les différentes pièces et espaces utilitaires. Les sols et les murs des pièces principales étaient revêtus de plaques de marbre.

L'entrée de la villa avait un sol en mosaïque avec des motifs géométriques et floraux. Une grande pièce au sol luxueux était probablement utilisée comme hall de réception. Le complexe de bains (balaneio) était situé dans la partie sud-est de la villa ; il comportait un hypocauste (système romain de chauffage par le sol) et une piscine en forme de fer à cheval, dont le sol et les marches étaient revêtus de marbre. Une grande mosaïque à motifs géométriques a été mise au jour dans l'espace extérieur près de la piscine. Un système de conduits construits et tubulaires a été mis au jour dans la villa. Par ces conduites, l'eau était acheminée des réservoirs d'eau vers les bains et les autres pièces. Entre les différentes zones de la villa balaneionUne pièce à usage funéraire a été mise au jour ; des ossements et un squelette humain complet y ont été découverts.

La villa a été occupée du 1er siècle avant J.-C. jusqu'au 3e siècle après J.-C. environ. La raison de son effondrement n'est pas connue. La villa, autrefois luxueuse, a été pillée probablement à l'époque byzantine et dans les années suivantes, c'est pourquoi il ne reste aujourd'hui aucun élément architectural ni aucun objet décoratif portable. Les quelques trouvailles récupérées lors des fouilles sont aujourd'hui conservées dans le musée de la ville. Musée archéologique de Sitia.

 

Heures de visite/informations

Fax : (+30)2841022462

Numéro de téléphone : (+30)2841022462, (+30)2841024943, (+30)2841022382.

*Les heures d'ouverture et les informations peuvent être modifiées.

 

fr_FRFR