Murs et portes vénitiens à Héraklion

Murs et portes vénitiens à Héraklion

Also available in English German French Italian

Dès les années de la première période byzantine (330-840 après JC), la ville de Heraklion avait des fortifications qui ont été complétées par les deux Arabe conquérants (840-961 AD) et les Byzantins (961-1204 AD) ainsi que par les Vénitiens après 1211 AD.

Cependant, la menace émergente des Turcs a obligé Venise à fortifier la capitale de l'île. Région de Candia de la manière la plus moderne et la plus efficace à l'époque. La forme des fortifications que nous voyons aujourd'hui est basée sur les dessins de l'ingénieur en chef M. Sanmicheli et ont été construits dans la période comprise entre 1462 et 1560 environ.

Le mur principal était long de 3 km et comportait quatre portes et sept bastions entourés d'un grand fossé, à l'extérieur duquel se trouvaient des bastions qui ne sont pas conservés aujourd'hui.

Mur de la forteresse vénitienne à Héraklion

Les fortifications de Heraklion sont considérés, tant par leur taille que par leur esthétique et leur perfection fonctionnelle, comme étant parmi les plus importants de la Méditerranée orientale.

Portes de fortification d'Héraklion

La fortification vénitienne de la ville comportait quatre portes principales, situées aux quatre points de l'horizon. Au nord, à l'extrémité de ce qui est aujourd'hui la 25e rue d'août, se trouvait la ?Porte de Molos? qui menait au port. A l'ouest, il y avait le ?Porte du Pantocrator?, à côté duquel se trouve aujourd'hui le nouveau bâtiment impressionnant de la Commission européenne. Chanioporta.

A l'est de la place où l'on trouve aujourd'hui la place centrale de la ville, Place Eleftheriasétait le ?Porte d'Agios Georgios?. Au sud se trouvait le ?Porte de Jésus?. En plus de ces portes principales, trois autres portes facilitaient la communication de la ville avec la mer. Celle située à l'ouest était la ?Porte de Saint-André? qui a pris son nom du bastion homonyme ; c'était le point le plus faible de la défense des murs et d'où les Turcs sont entrés dans la ville en 1669.

La deuxième porte à l'est était appelée ?Porte de la plage? car elle menait à la plage située à l'est de la ville. Le troisième, au nord, est le ?Porte en cuir?, situé à l'ouest de la Musée historique d'Héraklion qui vaut la peine d'être visitée pour avoir une meilleure idée de l'histoire de la Crète.

Forteresse vénitienne à Héraklion - Koules

fr_FRFR